Doubs: Un gendarme soupçonné de fermer les yeux sur des infractions contre de l'argent

FAITS DIVERS Un gendarme est poursuivi pour escroqueries aggravées, soupçonné d’avoir, dans l’exercice de ses fonctions, monnayé son indulgence auprès d’auteurs d’infractions mineures…

G.V.

— 

Non-lieu requis pour un gendarme ayant tué un détenu. (Illustration)
Non-lieu requis pour un gendarme ayant tué un détenu. (Illustration) — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Selon une information de l’Est Républicain, un gendarme d’une quarantaine d’années comparaissait mercredi devant la justice à Besançon pour escroquerie aggravée. Le militaire est soupçonné d’avoir, dans le cadre de ses fonctions, insisté auprès de trois auteurs d’infractions mineures, pour fermer les yeux moyennant finances. Le gendarme aurait ainsi soutiré une première somme de 90 euros, une autre du même montant et enfin 100 euros. Il conteste une partie des faits.

Selon nos confrères, c’est un appel téléphonique de la mère d’une autre victime présumée qui a déclenché les investigations. Le prévenu, gendarme depuis 15 ans, qui traverserait une très mauvaise passe personnelle, a annoncé ne plus vouloir être gendarme et demandé un délai pour préparer sa défense.

Placé sous contrôle judiciaire, il devra se présenter devant le tribunal ultérieurement et n’a plus le droit d’exercer son métier.