Hauts-de-Seine: Un gendarme met en cause son supérieur hiérarchique puis se suicide

GENDARMERIE Le militaire a laissé une lettre dans laquelle il met en cause son supérieur hiérarchique...

F.H. avec AFP

— 

Un camion de gendarmerie. (Illustration)
Un camion de gendarmerie. (Illustration) — Olivier Aballain / 20 Minutes

Un gendarme s’est suicidé​ avec son arme de service au siège de la gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le 18 septembre. Avant de commettre son geste dans le sas de la salle des coffres, le militaire a laissé une lettre dans laquelle il met en cause son supérieur hiérarchique, selon une source proche de l’enquête.

Ce gendarme était major à la Gendarmerie des transports aériens, selon le magazine L'Essor de la gendarmerie, qui a révélé son suicide. L’inspection générale de la gendarmerie nationale a été saisie.

Selon la gendarmerie, le major n’avait jamais saisi aucune des autorités compétentes concernant ces problèmes.