VIDEO. Disparition à Strasbourg: Un deuxième ADN féminin retrouvé chez le principal suspect, des recoupements en cours

ENQUETE Un important travail de recoupement est en cours par la police pour tenter d’identifier la femme à qui appartient cet autre ADN. Pour l’heure, les enquêteurs restent très prudents sur l’éventualité d’une seconde victime…

G.V et C.Po

— 

Appartement où a été trouvé l'ADN de Sophie Le Tan.
Appartement où a été trouvé l'ADN de Sophie Le Tan. — G. Varela / 20 Minutes

Près de deux semaines après la disparition de Sophie Le Tan à Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg, les enquêteurs ont découvert une seconde trace d’ADN au domicile du principal suspect, a appris 20 Minutes de source policière, confirmant une information de BFMTV.

Pour l’heure, ils ne savent pas à qui appartient cet ADN et restent très prudents sur l’éventualité d’une seconde victime. Selon nos informations, un important travail de recoupement, notamment auprès des proches du suspect, est en cours.

L’homme de 58 ans a été mis en examen pour « assassinat avec préméditation, enlèvement et séquestration ». Il est soupçonné d’avoir attiré Sophie Le Tan chez lui en mettant en ligne une fausse annonce de location d’appartement. Des traces de sang et l’ADN de l’étudiante de 20 ans ont déjà été retrouvées au domicile du principal suspect.