Nord: Il tue son chien coupable d'avoir dévoré des sous-vêtements

FAITS DIVERS Les gendarmes ont interpellé un homme qui venait d’abattre son propre chien d’un coup de fusil…

Mikaël Libert
— 
Un véhicule de la gendarmerie (illustration).
Un véhicule de la gendarmerie (illustration). — B. Colin / 20 Minutes

Dimanche 9 septembre, les gendarmes ont interpellé un chasseur qui venait de tuer son chien à Solesmes, près de Cambrai, dans le Nord. Pour s’expliquer, l’individu a avancé des dégradations commises par l’animal.

Vers 23h20, dimanche, des habitants de Solesmes ont contacté la gendarmerie après avoir entendu des coups de feu et des hurlements. La détonation provenait d’une habitation voisine selon les témoins. Une patrouille de militaires a été envoyée rapidement sur place.

Le cadavre du chien gisait dans une mare de sang

Les gendarmes sont entrés dans le domicile et y ont découvert un individu armé d’une carabine qu’il tenait toujours en main. Dans la pièce, non loin de l’homme, le cadavre d’un jeune chien de chasse gisait dans une mare de sang.

Le mis en cause a été interpellé et placé en garde à vue. Il a expliqué aux gendarmes que l’animal, laissé seul dans le domicile, avait dévoré des mouchoirs en papier ainsi que des sous-vêtements. Un comportement qu’il n’avait pas supporté.

L’homme sera poursuivi devant le tribunal de police de Cambrai pour « atteinte volontaire à la vie d’un animal » selon les gendarmes qui précisent que la SPA locale s’était portée partie civile dans ce dossier. De nombreuses armes d’épaule ont par ailleurs été saisies chez le mis en cause.