Maine-et-Loire: En prison pour avoir frappé un gendarme au visage

AGRESSION Un homme a été condamné à 18 mois de prison, mardi, par le tribunal de Saumur...

J.U.

— 

Un gendarme. (Illustration)
Un gendarme. (Illustration) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Dix-huit mois de prison dont la moitié avec sursis. C’est la peine prononcée contre un homme, mardi, par le tribunal de Saumur dans le Maine-et-Loire. Le prévenu était jugé pour avoir violemment frappé un gendarme au visage, en fin de semaine dernière.

Selon la gendarmerie, les faits se sont passés à Longué-Jumelles, vendredi vers 20h. Des militaires avaient été appelés sur une rixe impliquant une quinzaine de personnes. Alors que la situation s’était apaisée, l’un des protagonistes avait pris à partie les gendarmes.

Il croyait avoir déjà croisé le gendarme

L’un d’entre eux a été particulièrement touché. « Sans raison apparente », un coup de poing au visage lui a été asséné, rapporte la gendarmerie. La victime a dû se faire poser 17 points de suture après avoir été projetée contre une voiture en stationnement, rapportait ce week-end le Courrier de l'Ouest.

Pour expliquer son geste, l’agresseur a raconté qu’il a cru reconnaître le gendarme comme celui qui l’avait arrêté pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique quelques années auparavant… à tort. La justice a aussi condamné cet homme, âgé de 30 ans, à une obligation de soins.