Paris: Un homme chargé de transporter des serpents décède à son domicile, une autopsie demandée

AUTOPSIE Une autopsie doit être pratiquée pour tenter de comprendre les causes de la mort d’un salarié du Moulin Rouge, chargé de transporter des serpents…

F.H.

— 

Un boa. (Illustration)
Un boa. (Illustration) — M.LIBERT/20 MINUTES

EDIT : Dans le cadre de précisions apportées par le Moulin Rouge, nous avons remanié ce papier de manière significative.

Des traces de morsures découvertes sur l’une de ses mains. La morsure d’un serpent est l’une des pistes envisagées pour expliquer le décès de ce salarié du Moulin Rouge à son domicile. Ce machiniste du célèbre cabaret était chargé notamment de transporter les caisses de serpents sur scène.

Enrico Horn, 46 ans, a été retrouvé par sa mère, vendredi, dans le pavillon d' Argenteuil​ (Val-d’Oise) qu’ils partageaient, rapporte Le Parisien. Une autopsie doit être pratiquée, ce mardi, pour tenter de comprendre les causes du décès. L’homme aurait aussi eu une santé fragile.

Des reptiles longs de plusieurs mètres et pesant une trentaine de kilos

Dans son pavillon, les policiers d’Argenteuil ont découvert quatre boas dans des vivariums, des serpents qui lui appartenaient et qui ne participaient pas au spectacle au Moulin Rouge. L'équipe cynotechnique de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, spécialisée dans ce type d’intervention, a été appelée pour récupérer les reptiles longs de plusieurs mètres et pesant une trentaine de kilos.

Outre des reptiles, des chats et des lapins ont été trouvés. Les conditions de vie des chats posent la question des mauvais traitements, selon l’association Stéphane Lamart interrogée par Le Parisien. « On peut aussi se poser la question de leur utilité, se demander s’ils ne servaient pas de nourriture vivante pour les boas. C’est possible. »