Strasbourg: Les proches de l'étudiante disparue depuis une visite d'appartement mobilisés

ENQUETE Sur les réseaux sociaux, ses amies n'ont pas attendu l'appel à témoins officiel pour tenter d'aider les enquêteurs après la disparition de l'étudiante de 20 ans partie visiter un appartement à côté de Strasbourg...

B.P.

— 

Plusieurs de ses amis ont lancé l'alerte via les réseaux sociaux dès ce samedi 8 septembre, le lendemain de la disparition de la jeune femme.
Plusieurs de ses amis ont lancé l'alerte via les réseaux sociaux dès ce samedi 8 septembre, le lendemain de la disparition de la jeune femme. — Capture d'écran / Compte Twitter Jxdnt.
  • Partie visiter un appartement dans le nord de Strasbourg (Bas-Rhin), une jeune femme n’a plus donné signe de vie depuis le 7 septembre dans la matinée.
  • Mobilisés pour tenter d’aider les enquêteurs, plusieurs de ses proches ont très rapidement partagé des appels à témoins sur les réseaux sociaux.

Le 7 septembre en début de matinée, l'étudiante de 20 ans avait rendez-vous pour la visite d’un appartement situé route de Bischwiller, à l’entrée de Schiltigheim au nord de Strasbourg (Bas-Rhin). Depuis, la Haut-Rhinoise a disparu sans laisser de trace. Sur Facebook, une amie n’a pas attendu beaucoup plus de 24 heures pour lancer l’alerte.

Intitulé «Alerte ! Disparition inquiétante !», son post compte plus de 5.500 partages cinq jours plus tard. Son objectif est clair, tenter de trouver des témoins et aider les enquêteurs, comme l’indique l’auteure en conclusion : « Si vous avez des informations au sujet de cette personne, merci de me contacter ou de contacter la police de Strasbourg. »

Des appels à témoins diffusés dès le lendemain sur Facebook

Devant la situation, cette publication est loin d’être la seule. Plusieurs de ses proches ont diffusé de tels appels à témoins accompagnés de photos pour essayer de retrouver sa trace, pour certains également partagés des milliers de fois. Contactée par 20 Minutes, l’une de ses amies préfère ne pas répondre et renvoyer vers la police.

La direction régionale police judiciaire est chargée de l’enquête. Un appel à témoins officiel a été diffusé sur Twitter avant l’ouverture d’une information judiciaire contre X pour enlèvement et séquestration. Repris par des pages spécialisées dans les disparitions, il est encore relayé. En vain, jusqu’ici. Le parquet de Strasbourg s’est refusé à commenter ce jeudi.

Les partages de connaissances et d’autres personnes

Après la disparition de la jeune femme aux yeux et aux cheveux bruns vêtue de couleurs sombres, les recherches continuent. Avec l’appui des réseaux sociaux. Agim, dans sa classe pendant deux ans à Mulhouse, a partagé l’appel à témoins sur Snapchat, Instagram, Facebook et Twitter. « Tous ses amis et proches l’ont fait pour l’aider », ajoute-t-il.

Simple connaissance au lycée, Hadrian a fait de même après l’avoir appris par des amis communs. Il a même essayé de solliciter des comptes Twitter influents pour partager au maximum : « Si on peut, par chance, aider à la retrouver en faisant tourner l’information, il n’y a pas à hésiter. » Tous les deux n’ont reçu aucune information, mais face à l’inquiétude, ils espèrent être utiles.

La police fournit le numéro suivant pour toute information susceptible d’aider les recherches : 03.90.23.13.05.