Toulouse : Econduit, l'artisan enlève son ex-compagne, la séquestre et la viole

FAITS-DIVERS La victime âgée de 35 ans a subi un véritable calvaire dimanche avant que les gendarmes la libère de son ancien compagnon...

J.R.

— 

Le violeur présumé a été écroué mardi soir
Le violeur présumé a été écroué mardi soir — BORDAS/SIPA

Il ne supportait pas la nouvelle vie de son ex-compagne. Un homme de 36 ans a été écroué mardi soir pour l'enlèvement, la séquestration et le viol de son ancienne conjointe dimanche à Toulouse, rapporte La Dépêche du Midi.

Cette femme de 35 ans, salariée d'une boulangerie des Minimes, a été retrouvée dimanche par les gendarmes à Pechbonnieu, à 15 km au nord de Toulouse, en compagnie de son ex-compagnon qui lui a fait vivre un véritable calvaire.

Enlevée sur son lieu de travail

Dimanche 9 septembre, l'homme s'est présenté vers 7 heures dans la boulangerie où travaille son ancienne compagne. L'artisan l'oblige alors à embarquer de force dans son fourgon. Constatant l'absence de l'employée, le personnel de la boutique signale sa disparition à la police, qui commence à effectuer des patrouilles dans le quartier pour retrouver la trentenaire.

C'est finalement le signalement d'un couple se disputant dans une voiture qui met les policiers sur la piste de la disparue. En fin de matinée, les policiers sollicitent les gendarmes de la compagnie de Saint-Michel pour effectuer des recherches vers Pechbonnieu, dans une zone où le couple aurait été vu.

Violences physiques et psychologiques

Après avoir mis en place un dispositif de surveillance autour du fourgon, les gendarmes décident finalement d'intervenir pour sauver la victime qui présente des traces de coups au visage. L'artisan a été interpellé et placé en garde à vue durant deux jours. La victime, qui a subi des violences physiques et psychologiques, a été prise en charge par les secours.

L'ex-compagnon a été mis en examen pour « enlèvement, séquestration et viol » et écroué mardi soir.