Marseille: Une esthéticienne septuagénaire «soignait» les vergetures avec du papier de verre

FAITS DIVERS Elle sera jugée prochainement...

J.S.-M.

— 

L'esthéticienne exerçait sans être déclarée depuis des années (illustration).
L'esthéticienne exerçait sans être déclarée depuis des années (illustration). — Pixabay

Une septuagénaire marseillaise sera prochainement jugée pour blessures involontaires, exercice illégal de la profession de médecin et de kinésithérapeute ou encore travail dissimulé. Cette dame se présentait parfois comme esthéticienne, parfois comme cryothérapeute. 

La Provence, qui révèle l'affaire, cite notamment l'exemple d'une cliente dont les vergetures ont été « poncées » à l'aide de papier de verre, un matériau habituellement utilisé dans les garages automobiles ou par les bricoleurs du dimanche.

Du papier sur les plaies

« Comme je souffrais trop, j'ai essayé de la repousser, mais elle m'a dit que je l'empêchais de travailler. Avant de partir, elle m'a posé du papier toilette sur les plaies », déclare cette patiente, citée par le quotidien régional. 

>> A lire aussi : Une coiffeuse et une esthéticienne victimes d’un «saucissonnage» dans un hôtel à Toulouse