Angers: Quatre policiers poursuivis pour un coup de boule au commissariat

FAITS DIVERS Un jeune homme a reçu un violent coup de tête de la part d'un policier angevin en mars dernier. L'auteur du coup et trois collègues seront jugés ce mercredi...

F.B.

— 

Le tribunal d'Angers.
Le tribunal d'Angers. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Quatre policiers angevins, un gardien de la paix et trois agents de la Brigade anti-criminalité (Bac) seront jugés par le tribunal correctionnel de Nantes ce mercredi après-midi pour des faits de violence sur une personne interpellée. Les faits débutent dans le quartier de la Roseraie, à Angers, le 19 mars dernier, rappelle Ouest-France.

Un jeune homme, à peine 20 ans, se fait contrôler alors qu’il circule en voiture avec trois amis. N’ayant pas de papiers sur lui, il est envoyé au commissariat pour une vérification d’identité. Sur place, on le fait patienter.

Dans des circonstances qui restent à déterminer, le suspect reçoit alors un violent coup de tête de la part du gardien de la paix. Touchée au nez, la victime saigne abondamment. Mais se retrouve finalement placée en garde à vue jusqu’au lendemain midi !

Les collègues le couvrent

Le jeune homme a logiquement déposé plainte. Et des caméras de vidéosurveillance ayant filmé la scène ont été visionnées par l’inspection générale la police nationale (IGPN).

L’auteur des coups est poursuivi pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique. Il avait déjà été jugé (relaxé en appel) pour une vive altercation lors d’une garde à vue en 2011.

Ses trois collègues de la Bac devront également s’expliquer devant le tribunal correctionnel ce mercredi. Car leur version des faits consignée dans le procès-verbal charge la personne interpellée mais ne correspond pas aux images de la vidéosurveillance, selon Ouest-France. Ils sont poursuivis pour faux en écriture.