VIDEO. Attaque au couteau à Paris: La piste terroriste «pas retenue à ce stade»

FAITS DIVERS Un homme, armé d'un couteau et d'une barre de fer, a agressé des passants sur le bassin de la Villette, dimanche soir. Pour l'heure, le caractère terroriste n'a pas été retenu. 

C.Po.

— 

Un homme a attaqué des passants, armés d'un couteau et d'une barre de fer, sur le bassin de la Villette.
Un homme a attaqué des passants, armés d'un couteau et d'une barre de fer, sur le bassin de la Villette. — Zakaria ABDELKAFI / AFP
  • Sept passants ont été blessés, dont quatre grièvement.
  • Le suspect est « a priori d’origine afghane » mais des recherches complémentaires sont en cours.
  • L’enquête a été confiée au 2e district de police judiciaire.

Les faits se sont déroulés dimanche soir, dans l’un des quartiers les plus fréquentés de la capitale. Vers 22h45, un homme armé d’un couteau et d’une barre de fer a attaqué des passants sur le bassin de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris. Sept personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Un témoin, en état de choc, a également été pris en charge. Le suspect a été interpellé et est encore hospitalisé ce lundi matin. 20 Minutes fait le point.

Que s’est-il passé ?

Les faits n’ont duré que quelques minutes aux abords du cinéma MK2 Quai de Loire. L’individu s’en serait d'abord pris, sans raison apparente, à plusieurs personnes installées sur les quais. Selon une source policière, plusieurs témoins rapportent que l’homme, armé d’un couteau et d’une barre de fer, les aurait agressés sans prononcer la moindre parole. Des joueurs de pétanque ont alors tenté de le stopper en lui lançant des boules. L’une d’elle l’a atteint au niveau du crâne sans pour autant le stopper dans sa déambulation.

L’assaillant serait ensuite parti dans une rue perpendiculaire au canal dans laquelle il a agressé deux touristes britanniques à l’arme blanche et un troisième passant avec sa barre de fer. C’est à ce moment-là que plusieurs témoins de la scène seraient parvenus à le désarmer. Il a été interpellé quelques instants plus tard par un équipage de la BAC.

Les motivations très floues du suspect

A ce stade de l’enquête, la qualification terroriste n’a pas été retenue mais la section antiterroriste du parquet de Paris « suit de très près l’évolution de l’enquête », précise une source judiciaire. Une enquête a été ouverte pour « tentatives d’homicide volontaire » et confiée au 2e district de la police judiciaire parisienne.

Le suspect, toujours hospitalisé pour sa blessure à la tête, n’a pas encore été entendu par les enquêteurs et ses motivations restent très floues. Les premiers témoins auditionnés racontent une pérégrination silencieuse dans le secteur, sans parole à caractère terroriste. Des examens toxicologiques sont également en cours pour déterminer si l'individu avait consommé de l'alcool ou de la drogue.

Un homme « a priori » afghan

L’homme interpellé dimanche soir serait « a priori » de nationalité afghane, précise une source proche du dossier. Une carte d’identité a notamment été retrouvée sur lui. Néanmoins, des recherches sont actuellement en cours pour vérifier son identité. C'est à partir de celles-ci que sa situation en France pourra être précisée.