Tours: Deux Albanais et un Mongol condamnés après une agression homophobe sur un mineur

JUSTICE Un homme d'origine congolaise, venue au secours du mineur, a lui aussi été agressé...

C. Ape.

— 

Le tribunal de Tours
Le tribunal de Tours — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Trois hommes ont été condamnés en comparution immédiate vendredi à des peines allant de 3 à 10 mois de prison ferme, après l’agression d’un mineur à Tours​, en Indre-et-Loire. Les trois prévenus, deux Albanais et un Mongol, étaient poursuivis pour agression et violences à caractère homophobe perpétrées mercredi dans le jardin de la préfecture de la ville. Le caractère homophobe n’a été retenu que pour l’un des prévenus, souligne France Bleu.

Dans un premier temps, l’un des trois agresseurs – tous demandeurs d’asile et vivant dans le même foyer – s’en est pris verbalement au jeune homme estimant qu’il avait une allure efféminée. « Toi, t’as l’air d’une fille », a lancé l’homme de 23 ans, avant de frapper le jeune homme. « C’était une plaisanterie. J’étais totalement ivre », a tenté de se défendre l’agresseur face au tribunal.

Des jeunes filment la bagarre

Un Congolais d’une trentaine d’années s’interpose alors pour défendre le jeune homme, avant qu’une rixe n’éclate. « Vas-y, tue-le, tue-le ! », dit l’un des deux Albanais à son cousin. Un ressortissant mongol se mêle alors à la bagarre « sans savoir de quoi il s’agit », explique la police.

Le défenseur du mineur est à son tour frappé et reçoit des coups de poing ainsi que des coups de bâton et de tournevis. « On m’a pris à la gorge, on m’a donné des coups de poing au visage. En voyant que je ne me laissais pas faire, ils ont sorti deux couteaux et un tournevis, le Mongol, lui, me frappait avec un bâton », a-t-il expliqué devant le tribunal.

Après plusieurs minutes, durant lesquelles des jeunes filment la bagarre, les policiers parviennent à mettre fin à la rixe. « On est passé pas loin du drame », dit le président du tribunal pendant l’audience.

Les deux Albanais ont été condamnés à sept et dix mois de prison, le Mongol à trois.