Bretagne: Torturée et jetée d'un pont en 1999, Carole s'est éteinte à 35 ans à l'hôpital

DISPARITION La jeune femme aura passé 19 ans en soins au centre de soins de Kerpape, dans le Morbihan...

Camille Allain

— 

Illustration d'un fauteuil roulant ici dans les couloirs d'un hôpital.
Illustration d'un fauteuil roulant ici dans les couloirs d'un hôpital. — C. Allain / 20 Minutes

Elle venait d’avoir 35 ans. Le 26 août, Carole s’est éteinte après 19 ans de lutte pour rester en vie, rapporte Ouest-France. En octobre 1999, cette lycéenne de Vannes (Morbihan) avait été enlevée, violée et torturée par un homme qu’elle connaissait, avant d’être jetée d’un pont à Auray.

Alors âgée de 16 ans, la jeune femme avait survécu à tous ces sévices. Prise en charge au centre de soins spécialisés de Kerpape, à Ploemeur, Carole est décédée en cette fin de mois d'août. C’est son frère qui a contacté la presse locale « pour rendre hommage » à sa sœur. Son frère souhaite ainsi « ne pas oublier ce qui s’est passé. Ces drames qui ont encore lieu », a-t-il confié à Ouest-France.

Depuis 19 ans, Carole n’avait jamais pu quitter le milieu médical. Elle vivait depuis cinq ans dans une unité spécialisée à Kerpape.

Prison à perpétuité pour son agresseur

L’homme qui l’avait agressée avait été condamné en 2001 à la prison à perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 18 ans. Au lendemain du drame, 4.000 personnes avaient défilé dans les rues de Vannes pour rendre hommage à la jeune femme. Carole a été enterrée à Vannes. « Elle ne souffre plus », a confié son frère au Télégramme.