Essonne: Une boucherie vandalisée à Epinay-sur-Orge, un tag antispéciste retrouvé

VANDALISME Une enquête pour « dégradation » a été ouverte…

H. B. avec AFP

— 

Illustration d'une boucherie.
Illustration d'une boucherie. — SIPA

L’acte n’a pas encore été revendiqué. La vitrine d’une boucherie d’Epinay-sur-Orge (Essonne) a été dégradée samedi et un tag antispéciste a été retrouvé sur place, a indiqué ce dimanche une source policière, confirmant une information du Parisien.

La vitrine a été abîmée en plusieurs endroits et les mots « Stop spécisme » ont été inscrits sur l’établissement avant son ouverture samedi, selon cette source. Une enquête pour « dégradation » a été ouverte.

« Au moins une cinquantaine de boucheries » visées par « des tags ou des bris de glace »

Les bouchers-charcutiers ont été reçus le 3 juillet au ministère de l’Intérieur dont ils sont ressortis rassérénés, espérant un coup d’arrêt à « l’impunité ». Cette rencontre faisait suite à une énième attaque d’une boucherie de Jouy-en-Josas (Yvelines) qui avait été la cible d’un caillassage et de l’inscription « Stop au spécisme ».

Dans les Hauts-de-France, sept boucheries ont été aspergées de faux sang en avril, une boucherie et une poissonnerie ont été vandalisées, leurs vitrines brisées et les façades taguées de l’inscription « stop au spécisme ».

Début juillet, la Confédération française de la boucherie-charcuterie et traiteurs (CFBCT) avait chiffré à « au moins à une cinquantaine, soit par des tags soit par des bris de glace » le nombre d’actes ayant visé des boucheries sur l’ensemble du territoire.