Côte d’Azur: L’auteur présumé du triple homicide familial hospitalisé en psychiatrie

DISCERNEMENT ALTERE Il est soupçonné d’avoir tué ses parents et sa sœur à coups de couteau…

F.B. avec AFP

— 

L'hôpital psychiatrique Sainte-Marie, à Nice
L'hôpital psychiatrique Sainte-Marie, à Nice — ANP / 20 Minutes

Il y a été placé « sous contrainte ». L’auteur présumé du triple homicide qui a eu lieu dimanche matin au Cannet, un homme de 31 ans soupçonné d’avoir tué à l’arme blanche sa sœur et ses parents, a été interné lundi dans un service de psychiatrie, à l’hôpital Sainte-Marie de Nice.

Selon le parquet de Grasse, l’expert-psychiatre qui a examiné le suspect dimanche a estimé que son état « nécessitait son hospitalisation sous contrainte » et que « le discernement de l’intéressé était altéré au moment des faits ».

La proie « d’un complot familial contre lui »

Au cours de ses premières auditions, le trentenaire a expliqué qu’il se sentait la proie « d’un complot familial contre lui ». « Je ne regrette pas mon geste. Il était préparé, réfléchi et prémédité », aurait-il également déclaré devant les enquêteurs, selon Nice-Matin.

Les investigations, confiées à la police judiciaire de Nice, « doivent se poursuivre aux fins d’audition des témoins du voisinage, de recherche de troubles qu’aurait pu présenter l’intéressé mais également sur ses motivations », selon le parquet de Grasse.

Enquête pour « meurtres aggravés »

Dimanche, une enquête pour « meurtres aggravés » a été ouverte après la découverte dans l’appartement familial du Cannet des corps des trois victimes, le père âgé de 78 ans, la mère de 61 et la sœur de 21.

L’auteur présumé des faits avait lui-même prévenu un cousin, qui avait ensuite donné l’alerte. Il avait été appréhendé, avec deux couteaux à steak dans les mains, sur le palier de l’appartement de cette famille de Français d’origine libanaise.

>> A lire aussi : Un trentenaire arrêté, suspecté d'avoir tué trois membres de sa famille