Pas-de-Calais: Une embarcation de migrants interceptée au large de Boulogne

IMMIGRATION Des passeurs ont tenté une nouvelle fois de faire traverser la Manche à des migrants à bord d’un petit bateau…

Mikael Libert

— 

L'opération a été pilotée par la police aux frontières  (illustration).
L'opération a été pilotée par la police aux frontières (illustration). — Frederic Scheiber/20 Minutes

Dans la soirée de jeudi, une opération de lutte contre l’immigration clandestine a permis aux autorités de démanteler un réseau de passeurs entre la France et la Grande-Bretagne a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Ce n’est pas un coup au hasard qui a débouché sur les 15 interpellations. L’opération avait été élaborée en coopération avec diverses administrations sous le contrôle de la police aux frontières (PAF) et avec le concours de la justice britannique. En début de soirée, jeudi, la vedette de surveillance de la gendarmerie maritime a pu intercepter, suite aux investigations, une embarcation suspecte à près de trois kilomètres au large de Boulogne-sur-Mer. A son bord, les militaires ont interpellé 13 personnes. Selon la préfecture, il y avait onze migrants d’origine vietnamienne et deux hommes soupçonnés d’être des passeurs.

Un passeur a tenté de prendre la fuite à la nage

Parallèlement à ça, les fonctionnaires de la PAF sont intervenus sur la plage depuis laquelle était parti le bateau. Deux autres personnes ont ainsi pu être interpellées. Un migrant en difficulté et un troisième passeur présumé qui tentait de prendre la fuite à la nage.

Les trois hommes suspectés d’être des passeurs ont été placés en garde à vue par les fonctionnaires de la police aux frontières, à Calais. L’enquête ouverte, qui a permis cette opération, se poursuit néanmoins.