Nièvre: Quatre ans ferme pour avoir tabassé son ex-compagne avec ses chaussures de sécurité

FEMME BATTUE Un homme de 49 ans, incapable de supporter que son ex ait refait sa vie, s’est acharné sur elle pendant près d’une heure, ce mardi, à Dampierre-sous-Bouhy, dans la Nièvre…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration femme battue.
Illustration femme battue. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Commotion cérébrale, multiples fractures aux pommettes, au nez, aux côtes… Une mère de famille de Dampierre-sous-Bouhy (Nièvre) a vécu près d’une heure de supplice sous les coups de son ancien compagnon, âgé de 49 ans, ce mardi.

Le quadragénaire, qui ne supportait pas qu’elle fréquente un autre homme, s’est rendu à son domicile en rentrant du travail.

30 jours d’ITT pour la mère de famille

Il s’est alors acharné sur elle avec une rare violence, ses chaussures de sécurité aux pieds. C’est la fille de la victime qui a prévenu la gendarmerie après s’être échappée de l’habitation par une fenêtre de toit, rapporte Le Journal du Centre.

L’homme comparaissait ce jeudi devant le tribunal de Nevers. « Pourquoi avoir gardé vos chaussures de sécurité ? », lui a demandé la procureure de la République. « Je n’ai pas pensé. J’ai sorti les chiens. J’ai cru que je me calmerai. Mais j’ai ruminé, puis j’ai explosé », a répondu le prévenu, cité par le quotidien. La victime, qui était toujours hospitalisée ce jeudi, a reçu 30 jours d’ITT.

Cinq ans de prison dont quatre ans ferme

La procureure a requis six ans de prison ferme avec mandat de dépôt contre le prévenu. L’avocate de la défense a argué que son client avait « pété les plombs » et qu’il était « en pleine crise ». Elle a demandé au tribunal une « peine adaptée avec mise à l’épreuve, voire un bracelet électronique​ ».

L’ex-compagnon a finalement été condamné à cinq ans de prison dont un an avec sursis. L’audience destinée à évaluer les préjudices et le dédommagement à la victime se tiendra à la fin de l’année.

>> A lire aussi : Calvados: Une septuagénaire frappait son mari de 83 ans à coups de bâton et de balai, 4 mois de prison avec sursis

>> A lire aussi : Hauts-de-Seine: Battue par son mari, elle est expulsée à cause du bruit