Hérault: Les gendarmes contraints de tirer pour neutraliser un rottweiler lancé sur eux

FAITS DIVERS L'homme, soupçonné d'avoir lancé le chien sur eux, a été interpellé...

N.B.

— 

Un rottweiler. (Illustration)
Un rottweiler. (Illustration) — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Les gendarmes​ ont été contraints de tirer sur un rottweiler, mardi soir, à Vias, dans l’Hérault : le chien, présenté comme particulièrement agressif, aurait été lâché sur les forces de l’ordre tandis qu’ils tentaient de neutraliser un homme armé, retranché chez lui.

L’individu, rapporte France Bleu Hérault, aurait menacé un commerçant depuis sa fenêtre. Il aurait d’abord refusé de se rendre malgré les injonctions des gendarmes, avant d’ouvrir la porte et de lâcher son chien non muselé. L’animal, qui s’est jeté sur les forces de l’ordre, a été neutralisé et blessé par le tir.

« Cela aurait pu être très grave »

« J’ai vu le chien se lancer sur les gendarmes, ce n’était pas un chien qui venait pour avoir des caresses, explique à la station Jordan Dartier, le maire de Vias. On était en plein marché, il y avait du monde en centre-ville, cela aurait pu être très grave. »

L’homme a finalement été interpellé et placé en garde à vue.