La quinquagénaire s'est présentée aux policiers (Illustration)
La quinquagénaire s'est présentée aux policiers (Illustration) — SEL AHMET/SIPA

NUIT D'IVRESSE

Monaco: En pleine rupture, l’automobiliste noie sa tristesse dans l’alcool avant de se livrer à la police

Cette restauratrice niçoise avait notamment descendu une demi-bouteille de pastis…

Deux bouteilles de rosé et un demi-litre de pastis engloutis alors qu’elle se trouvait au volant. Vendredi dernier, une restauratrice niçoise, tout juste quittée par son compagnon, s’est fortement alcoolisée alors qu’elle roulait en voiture sur les routes de l’est des Alpes-Maritimes. Arrivée jusqu’à Monaco, la quinquagénaire, confuse et désorientée, s’est livrée d’elle-même aux policiers, relate Nice-Matin.

Une première de mémoire de magistrat du Rocher. C’est en effet le récit inédit enregistré lundi par le tribunal correctionnel de la Principauté qui a condamné l’Azuréenne, dont le périple aurait pu provoquer de graves accidents, à quatre de mois de prison avec sursis.

Presque 3 g d’alcool dans le sang

« Il ne faut pas vous mettre dans un tel état pour une séparation amoureuse… À quel point vous étiez un danger potentiel », a sermonné le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle. Le prélèvement sanguin effectué sur la restauratrice montrera en effet une alcoolémie très importante de 2,92 g, rapporte encore le quotidien régional.

« Je ne bois pas régulièrement et je n’ai jamais été condamnée. Je suis désolée. Stupide, inconsciente, j’ai disjoncté après notre dispute parce que cet homme avait rencontré une autre personne. Je m’excuse… », s’est défendue la malheureuse.