VIDEO. Affaire Maëlys: «L'acte de Nordahl Lelandais est prémédité», estiment les parents de la fillette un an après le drame

DRAME Quelques heures avant une marche blanche ce lundi en Isère, les parents et la sœur de Maëlys se sont confiés à RTL...

F.B.

— 

Le 15 février 2018, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, devant la salle des fêtes où avait disparu Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017.
Le 15 février 2018, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, devant la salle des fêtes où avait disparu Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Maëlys, 8 ans, a disparu il y a un an lors d’une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère).
  • Nordahl Lelandais, un ancien militaire de 34 ans, a été mis en examen pour « meurtre ».
  • Les parents de la fillette sont convaincus que l'enlèvement était prémédité.

C’était il y a un an. Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, Maëlys, 8 ans, disparaissait lors d’une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin. Pour célébrer ce terrible anniversaire, une marche blanche se déroulera dans la commune iséroise ce lundi après-midi.

Quelques heures avant ce rendez-vous, les parents et la sœur de la victime se sont confiés au micro de  RTL. Ils sont notamment revenus sur le scénario du drame, convaincus que Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre de Maëlys, avait prémédité son geste.

« Il est venu au mariage en voulant faire du mal »

« On connaît notre fille, on sait qu’elle ne serait jamais montée dans la voiture d’elle-même. Pour moi, il l’a forcée, il lui a fait peur ou il l’a menacée », explique Jennifer Cleyet-Marrel, la mère de la fillette.

Elle ajoute : « Il avait préparé cette action. Auparavant, il avait déjà assassiné Arthur Noyer et une semaine avant, il a eu une agression sexuelle sur sa petite cousine de 6 ans. Pour moi, il est venu au mariage en voulant faire du mal. Il ne savait peut-être pas qui il allait prendre, mais il avait très bien calculé son acte. Pour moi, c’est un acte prémédité. »

« Il faut qu’il pense à nous »

La grande sœur de Maëlys, Coleen, 12 ans, a également exprimé sa peine. « Je me retrouve toute seule du jour au lendemain ça a été super difficile. Heureusement qu’il y a mes parents, ils ont été juste exceptionnels avec moi. On avance tous les trois ensemble. » Elle poursuit en évoquant directement Nordahl Lelandais, principal suspect du meurtre. « Je me dis qu’il ne pense pas à nous. Moi j’ai 12 ans, je pense qu’à 12 ans, lui, il n’a pas eu cette vie, il a pas été touché comme moi. Il a eu son frère, il faut qu’il pense à nous. »

Invité sur le tard au mariage, Nordahl Lelandais s’était absenté durant la fête. L’ancien militaire de 34 ans, a avoué le meurtre « involontaire » de la petite fille le 14 février et a conduit les enquêteurs jusqu’aux restes de la fillette qui sont retrouvés en montagne, près du village de Saint-Franc (Savoie).

>> A lire aussi : De multiples zones d'ombre demeurent un an après le meurtre de la fillette