Montbéliard: La mère d'un détenu contrainte de retirer son voile pour voir son fils en prison

DIRECTIVE A la maison d’arrêt de Montbéliard, une note interne oblige les visiteurs à retirer leur voile lors des contrôles d’identité aux parloirs. Une consigne illégale…

A.I.

— 

Une femme portant le voile. (Illustration)
Une femme portant le voile. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

Sa troisième visite, fin juin, à son fils détenu à la maison d'arrêt de Montbéliard, a été toute particulière. Cette mère de famille d’une soixantaine d’années a été contrainte de retirer son foulard pour voir son fils au parloir, raconte France Bleu Belfort-Montbéliard.

Le surveillant de la prison ayant donné cet ordre souhaitait que la femme se présente comme sur la photo de sa pièce d’identité. Celle-ci s’exécute, bien que le foulard qu’elle porte ne couvre pas son visage.

L’application d’une note interne

La directive est contraire à la loi, mais elle résulte d’une note interne à la maison d’arrêt de Montbéliard dans laquelle le chef d’établissement rend obligatoire le retrait du voile lors des contrôles d’identité aux parloirs, révèle Médiapart qui a pu se procurer cette note. Précisant que l’ Observatoire international des prisons a annoncé vouloir saisir le tribunal administratif.

Le supérieur hiérarchique du directeur de la maison d’arrêt de Montbéliard, contacté par France Bleu, explique l’incident par un excès de zèle de la part du surveillant, voire une mauvaise interprétation et application de la loi. « Il y a de la maladresse par rapport à une instruction qui a été mal rédigée », affirme Pascal Vion, directeur interrégional des services pénitentiaires de Dijon.