VIDEO. Trappes: Deux morts et un blessé dans une attaque au couteau qui n'est pas qualifiée de terroriste

FAITS DIVERS L'assaillant, qui a attaqué au couteau plusieurs personnes, est décédé...

F.H. et O.G.

— 

Un policier du Raid. (Illustration)
Un policier du Raid. (Illustration) — Eric Beracassat/Sipa/SIPA
  • Un homme a attaqué au couteau plusieurs personnes ce jeudi 23 août 2018 à Trappes, dans les Yvelines. Une attaque revendiquée quelques minutes après par Daesh.  
  • L'assaillant, fiché S, a été tué par les forces de l'ordre, après s'est retranché dans un pavillon.
  • Les deux femmes tuées sont la mère et la soeur de l'assaillant.
  • La piste terroriste n'est pas retenue pour le moment a précisé Gérard Collomb. 

Encore beaucoup de doutes sur cette attaque au couteau qui s'est déroulée ce jeudi matin. Daesh a revendiqué cette attaque au couteau près de Paris, mais la piste terroriste n'est pas retenue pour le moment.

 

Deux morts et un blessé

La police nationale a neutralisé un assaillant, à Trappes (Yvelines), qui a perpetré une attaque au couteau dans cette ville des Yvelines ce jeudi vers 9h. Deux personnes ont été tuées dans cette attaque, la mère et la soeur de l'assaillant. Une personne a également été grièvement blessée. Elle n'aurait aucun lien de famille avec l'assaillant. 

L'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre alors qu'il sortait du pavillon où il s'était retranché, a-t-on appris de sources concordantes.Qui s'est déroulée dans la rue Camille Claudel, à Trappes (Yvelines). L'opération de police est terminée, mais la police invite toujours à «éviter le secteur et à respecter les périmètres de sécurité».

L'assaillant tué

Une source assure à l'AFP que l'assaillant s'était retranché dans un pavillon. 

Le préfet des Yvelines a annoncé que l'assaillant était décédé. 

Terrorisme ou pas?

Daesh a revendiqué cette attaque au couteau près de Paris via son organe de propagande. «L'auteur de l'attaque dans la ville de Trappes (...) est l'un des combattants (du groupe) Etat islamique et a perpétré cette attaque à la faveur des appels à cibler des ressortissants des pays de la coalition» internationale anti-EI, a indiqué l'agence de propagande du groupe Amaq.

Mais la police appelle à la prudence quant aux motivations de l'homme, des vérifications sont actuellement en cours. Car un différend familial n'est pas exclu. 

Qui était l'assaillant? 

Gérard Collomb, qui s'est rendu sur place, vient de faire le point: «l'enquête est menée par le Parquet de Versailles, le préfet Molins n'a pas qualifié les faits de terroristes», a précisé le ministre. Qui a confirmé que le suspect était fiché S mais pour des problèmes psychiatriques. L'assaillant avait plus le profil d'un «déséquilibré» que d'un «engagé» auprès d'un groupe terroriste, a précisé le ministre. 

Un quartier en «reconquête républicaine»

Située à 30 km à l'ouest de Paris, Trappes est une ville pauvre au milieu du riche département des Yvelines. La moitié de ses 30.000 habitants a moins de 25 ans et le taux de chômage y approche des 20%. Le gouvernement a placé la ville sur la liste des trente quartiers de «reconquête républicaine» impliquant des moyens et des effectifs supplémentaires pour la police.

Plus d'infos à venir...