Aïd-El-Kébir: 32 moutons découverts dans le garage d'une pizzéria à Drancy

SOCIETE Lors de la fête de l’Aïd-el-Kébir, des moutons sont abattus selon les rites traditionnels dans des abattoirs validés par l’Etat. Une pratique que tout le monde ne respecte pas…

F.H.

— 

Des moutons avant leur abattage pour l'Aïd-El-Kébir. (Illustration)
Des moutons avant leur abattage pour l'Aïd-El-Kébir. (Illustration) — Masrat Zahra / SOPA Image/SIPA

Après la découverte de 40 moutons détenus clandestinement en Alsace, lundi, ce sont 32 bêtes qui ont été trouvées dans le garage d’une pizzeria de Drancy (Seine-Saint-Denis), rapporte Le Parisien. Ces bêtes qui devaient être sacrifiées pour l’Aïd-el-Kébir ont été emmenées dans une fourrière animale de Seine-et-Marne. Si les animaux doivent être abattus de manière rituelle pour cette fête qui correspond à la fin du pèlerinage à La Mecque, cela doit se faire dans des abattoirs officiels et validés par l’Etat.

Egalement à Drancy, un homme a été interpellé pour avoir abattu deux moutons, poursuit Le Parisien. Dans l’Yonne, c’est un abattoir clandestin qui a été découvert mardi par la police à Sens où vingt-quatre moutons ont été dénombrés, annonce l’AFP. « Une enquête judiciaire est en cours », a indiqué la préfecture. L’abattage d’un animal dans des conditions illicites est puni de six mois d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.