Jura: Il se suicide en s’emparant de l’arme d’un gendarme

SUICIDE Âgé de 38 ans, l’individu s’était scarifié et tenait des propos incohérents…

Alexandra Segond avec AFP

— 

L'homme s’était emparé de l’arme à feu d’un gendarme, en intervention pour le maîtriser, et s’est tué d’un seul coup à la tempe.
L'homme s’était emparé de l’arme à feu d’un gendarme, en intervention pour le maîtriser, et s’est tué d’un seul coup à la tempe. — Philippe HUGUEN AFP

La thèse du suicide est privilégiée. Hier, un homme de 38 ans a mis fin à ses jours à Salins-les-Bains, dans le Jura, à une quarantaine de kilomètres au sud de Besançon. Il s’était emparé de l’arme à feu d’un gendarme, en intervention pour le maîtriser, et s’est tué d’un seul coup à la tempe.

Pas d’antécédent psychiatrique

Mardi, l’homme, armé d’un couteau avec lequel il s’était scarifié le torse et les bras, avait volé une voiture et sans explication connue, a pris la direction de Salins-les-Bains. Un gendarme a été dépêché sur place pour le maîtriser. Il a dû sortir son arme et faire les sommations d’usage lorsque l’homme a commencé à le menacer. Profitant de l’arrivée d’une patrouille en renforts, l’homme s’en est pris ensuite au gendarme, le frappant et le faisant tomber avant de se saisir de son arme.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du décès. L’entourage a révélé qu’il tenait des propos suicidaires depuis quelque temps. « Une autopsie et des analyses toxicologiques sont prévues d’ici la fin de la semaine. L’homme, qui n’avait pas d’antécédent psychiatrique, était cependant connu pour trafic de stupéfiants et une conduite en état d’ivresse.