Var: Le drone qui a survolé le fort de Brégançon est «tombé à l'eau» après avoir été neutralisé

PLOUF Une enquête a tout de même été ouverte...

J.S.-M. avec AFP

— 

Une patrouille de la gendarmerie maritime près du fort de Brégançon.
Une patrouille de la gendarmerie maritime près du fort de Brégançon. — B. Horvat / AFP

On ne sait pas s’il était piloté par un curieux, par un paparazzi, ou par quelqu’un de mal intentionné. Mais le drone qui a survolé lundi le fort de Brégançon est « tombé à l’eau », indique la préfecture du Var, qui rappelle que le survol du fort est temporairement interdit. C’est le lieu qu' Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont choisi pour leurs vacances.

«Le drone a été neutralisé, c'est-à-dire que les ondes ont été brouillées, ce qui a provoqué sa chute puisque ce type d'appareil se pilote à distance avec des ondes», a précisé une source judiciaire du parquet de Toulon. Une enquête a été ouverte pour «survol avec aéronef sans pilote d'une zone interdite» et confiée à la Brigade de recherches de gendarmerie de Hyères (Var) et à la Brigade de gendarmerie des transports aériens, a indiqué le parquet. 

Mardi matin, la gendarmerie maritime et des membres du Groupement des plongeurs démineurs ont effectué une patrouille en mer dans la zone près du fort. Emmanuel Macron, arrivé vendredi au fort de Brégaçon, n’a pas encore fait d’apparition publique.

>> A lire aussi : Enquête ouverte après le survol du fort de Brégançon par un drone

>> A lire aussi : François Hollande passe ses vacances à côté d'Emmanuel Macron

>> A lire aussi : Après l'affaire Benalla, les vacances s'annoncent très chargées pour Emmanuel Macron à Brégançon