Clermont-Ferrand: Un père et ses deux filles tués dans le crash de leur avion de tourisme

ACCIDENT L'avion s'est écrasé au sol, ses trois passagers sont décédés...

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion de tourisme s'est écrasé ce lundi dans le Puy-de-Dôme, causant la mort de trois personnes (Photo d'illustration)
Un avion de tourisme s'est écrasé ce lundi dans le Puy-de-Dôme, causant la mort de trois personnes (Photo d'illustration) — John W. Ferguson afp.com

Un avion de tourisme s’est crashé ce lundi à la mi-journée, vers 12h30, causant la mort de ses trois passagers, un homme et ses deux filles mineures. L’accident a eu lieu sur la commune de Mazoires (Puy-de-Dôme). « L’avion s’est écrasé et s’est disloqué au sol sans prendre feu », ont indiqué les pompiers.

Les circonstances du crash de l’appareil, de type monomoteur biplace, restaient encore indéterminées lundi soir. Parties de Saint-Cyr-L’Ecole (Yvelines), les victimes, originaires de la région parisienne, devaient se rendre dans l'Aveyron après une halte à Issoudun (Indre). « Les conditions météorologiques étaient plutôt bonnes au moment de l’accident », a-t-on ajouté au Codis 63. Selon les pompiers, le père avait une « quarantaine d’années » et ses filles -des jumelles-, étaient âgées de 14 ans.

Le site du crash sécurisé

Le site du crash, à 800 mètres d’altitude, « en zone montagneuse » et à « 50 kilomètres au sud-ouest de Clermont-Ferrand » au lieu-dit le Fayet, a été sécurisé pour permettre le travail sur place des gendarmes des transports aériens (GTA) d’Aulnat et de Lyon ainsi que ceux de l’identification criminelle, a précisé la préfecture dans un communiqué.

Le sous-préfet de Riom, le premier adjoint au maire de Mazoires ainsi que le substitut du procureur se sont également rendus sur les lieux, a-t-elle encore indiqué lundi soir. La section de recherche de la gendarmerie des transports aériens de Paris et le Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) ont été également mobilisés, selon la même source.