Hérault: Des militants anti-OGM détruisent une parcelle de tournesol

AGRICULTURE Le collectif des Faucheurs volontaires réclame notamment que le gouvernement mette en place un moratoire sur la mutagenèse…

H. B. avec AFP

— 

Des membres du collectif des Faucheurs volontaires ont détruit une parcelle OGM (photo d'illustration).
Des membres du collectif des Faucheurs volontaires ont détruit une parcelle OGM (photo d'illustration). — Patrick Bernard AFP

Les faits se sont produits dans la nuit du 31 juillet au 1er août. Des membres du collectif des Faucheurs volontaires ont détruit une parcelle de tournesol VTH (variété rendue tolérante aux herbicides) à la Tour-sur-Orb dans l'Hérault, ont-ils annoncé dans un communiqué publié vendredi soir.

Ces VTH obtenues par mutagenèse sont « reconnues comme OGM » par une directive européenne depuis le 25 juillet, rapporte le collectif. Une décision qui conforte « notre liberté de refuser de consommer, cultiver ces OGM et notre droit de vivre dans un environnement sain », estiment-ils.

Ils demandent aux municipalités d’arrêter de « fermer les yeux sur ces pollutions »

Or, « ces OGM se sont pourtant retrouvés dans nos champs et dans nos assiettes », dénoncent les militants qui estiment la surface cultivée en tournesol en France à « 220.000 hectares ».

Les Faucheurs volontaires, qui ont mené cette action sur la commune héraultaise située à 40 km au nord de Béziers, réclament notamment que le conseil d’Etat annule le décret mettant en œuvre l’exemption de la mutagenèse en droit français et que le gouvernement mette en place un moratoire sur ces cultures.

Ils demandent également aux municipalités d’arrêter de « fermer les yeux sur ces pollutions et fassent détruire ces champs ».