Trois alpinistes meurent sur le Mont-Blanc

ALPINISME Ils faisaient partie d'une même cordée...

D.B. avec AFP

— 

Vue du Mont-Blanc. KONRAD K./SIPA
Vue du Mont-Blanc. KONRAD K./SIPA — SIPA

Trois alpinistes sont morts ce jeudi matin dans le massif du Mont-Blanc, le plus haut sommet d’Europe situé à 4.810 m. Les trois hommes faisaient partie de la même cordée, ont indiqué les secours à l’AFP. Ils sont tombés alors qu’ils randonnaient sur le secteur des Dômes de Miage, à environ 3.600 mètres d’altitude.

A priori, il s’agit d’un dévissage, indique le Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) de Chamonix, confirmant une information de France Bleu Pays de Savoie.

Le Mont-Blanc est en accès restreint depuis la mi-juillet, suite à un arrêté pris par la préfecture de Haute-Savoie. Sa surfréquentation est à l’origine de cette limitation du nombre d’alpinistes autorisés chaque jour à réaliser l’ascension jusqu’au sommet par la voie dite normale. Seuls ceux ayant une réservation au refuge du Goûter sont autorisés à passer.

>> A lire aussi : Le Mont-Blanc toujours en accès restreint pour les alpinistes