Marseille: Des gérants de «coffee-shops» soupçonnés de trafic de stupéfiants

DROGUE Ces gérants de coffee-shops sont soupçonnés d’avoir vendu des stupéfiants sous couvert de produits bio…

M.C. avec AFP

— 

Une voiture de police.
Une voiture de police. — GILE MICHEL/SIPA

Soupçonnés de trafic de stupéfiants, les gérants de deux «coffee shops » de Marseille ont été placés en garde à vue mercredi après la perquisition de leurs boutiques et la saisie de stupéfiants au domicile de l’un des quatre hommes.

« Les deux gérants de chaque boutique ont été interpellés et sont en garde à vue à la brigade des stupéfiants, soupçonnés de vendre des stupéfiants sous couvert de produits bios et autres produits dérivés », a précisé à l’AFP le commissaire Marjorie Ghizoli, à la tête de la Sûreté départementale des Bouches-du-Rhône, confirmant une information initiale du quotidien La Provence.

Cette opération, sous l’autorité du parquet, a pour but de « déterminer avec certitude ce que vendent ces deux coffee-shops, et de vérifier s’ils ne profitent pas du flou entre cannabidiol et cannabis pour en fait vendre des stupéfiants », a expliqué Marjorie Ghizoli.

>> A lire aussi : CBD: Perquisition d'un «coffee shop» à Dijon, le gérant en garde à vue

>> A lire aussi : Paris: Deux arrestations après des scellés brisés sur un coffee shop

​​​​