Bretagne: Un homme battu à mort pour une dette de stups «ridicule»

FAITS DIVERS La victime a été rouée de coups et est décédée à l'hôpital...

C.A.

— 

Illustration d'un véhicule de police, ici près de Rennes.
Illustration d'un véhicule de police, ici près de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Un homme de 44 ans est décédé vendredi à l’hôpital de la Cavale Blanche, à Brest (Finistère), deux jours après avoir été roué de coups. Le Télégramme, qui relate cette affaire, évoque une dette de stupéfiants d’un montant « ridicule ». L’agresseur présumé a été mis en examen pour homicide volontaire.

Les faits se sont déroulés dans la soirée de mercredi au domicile d’un couple à Plonéour-Lanvern, dans le Sud Finistère, non loin de Quimper. La victime, grosse consommatrice d’héroïne, rendait visite à ses amis, quand un homme âgé de 30 ans est passé à l’improviste. Ce dernier aurait alors invectivé la victime en raison d’une dette de stupéfiants d’un montant « ridicule », selon le procureur de la République, cité par Le Télégramme.

La victime sombre dans le coma et décède

D'après Ouest-France, l’agresseur présumé reviendra peu de temps après accompagné d’un ami dealer, vraisemblablement celui concerné par cette dette. Les deux hommes auraient alors roué la victime de coups. Dans le coma, l’homme de 44 ans ne s’est jamais réveillé et est décédé à l’hôpital.

L’homme de 30 ans a été interpellé et placé en garde à vue, avant d’être mis en examen pour homicide volontaire et écroué. Son complice est toujours recherché.