Mort par balles à Nancy: Le suspect interpellé à Paris reconnaît le meurtre

FAITS DIVERS Il avait été interpellé vendredi soir à Paris, après une tentative de suicide...

20 Minutes avec AFP

— 

Police judiciaire. (Illustration)
Police judiciaire. (Illustration) — WITT/SIPA

Le suspect interpellé vendredi à Paris, après la découverte d’un homme tué de « plusieurs impacts de balles » à son domicile à Nancy, a reconnu être l’auteur du meurtre, a annoncé ce dimanche une source judiciaire.

L’enquête, confiée au Service régional de la police judiciaire de Nancy « a sensiblement progressé », a indiqué le procureur-adjoint du parquet de Nancy Pierre Kahn dans un communiqué. « Entendu en garde à vue, (le suspect) reconnaît en l’état avoir tué l’homme dont le corps a été retrouvé à Nancy. Il dit avoir utilisé une arme appartenant à la victime, et qui serait celle découverte à Paris », a précisé Pierre Kahn.

Une victime « connue pour des faits de délinquance »

La victime, un homme de 54 ans, avait été découverte vendredi dans la salle de bains de son domicile, verrouillé, avec « plusieurs impacts de balles » sur le corps, avait précisé une source proche de l’enquête. L’homme, souffrant d’insuffisance respiratoire et assisté médicalement, était sans profession et vivait seul dans un quartier proche de la gare.

« Il était connu (de la justice) pour des faits de délinquance, notamment des stupéfiants », mais ces délits remontaient à « assez longtemps, au moins une dizaine d’années », avait précisé la source. Son entourage, inquiet de ne plus avoir de nouvelles, avait prévenu les pompiers.

Le motif reste à éclaircir

Le suspect, un homme de 45 ans résidant à Nancy, est « un proche de la victime, au domicile de laquelle il se rendait très régulièrement », souligne le procureur-adjoint. Il avait été interpellé vendredi soir à Paris, après une tentative de suicide. « Il s’est jeté dans la Seine à proximité de l’Île Saint-Louis, mais a pu être sauvé par l’intervention des effectifs de la brigade fluviale », a précisé le procureur adjoint.

« Il avait préalablement déposé au sol un sac de voyage dans lequel les policiers ont découvert une arme de poing ainsi que des munitions », précise le magistrat. Des produits stupéfiants ont également été saisis.

« Les mobiles de son acte restent à clarifier. La mesure de garde à vue a été prolongée samedi soir par le parquet de Nancy, dans la perspective de l’ouverture d’une information judiciaire dimanche après-midi », a ajouté Pierre Kahn.