Monaco: Recalé à l’entrée du restaurant, il tente d’étrangler le gérant

AGRESSION L’agresseur, originaire de Biélorussie, était légèrement alcoolisé, avec un taux de 1,25 mg/L d’air expiré…

Alexandra Segond

— 

Passablement alcoolisé, l'homme a tenté d'étrangler le gérant de l'établissement, un restaurant japonais réputé de Monaco (illustration)
Passablement alcoolisé, l'homme a tenté d'étrangler le gérant de l'établissement, un restaurant japonais réputé de Monaco (illustration) — Gérard Julien AFP/Archives

A Monaco, en mai dernier, un Biélorusse a manqué d’étrangler le dirigeant d’un restaurant japonais, rappelle Nice-Matin.

Alors qu’il se présente pour dîner, accompagné de trois autres personnes, l’établissement, réputé, est complet. L’accueil lui refuse donc l’entrée. Furieux, l’homme s’emporte contre le gérant… au point de tenter de l’étouffer.

Aucun souvenir des faits

L’étranglement a duré plusieurs secondes. Victime d’un malaise, le gérant a été hospitalisé pour y subir un examen de santé. Le Biélorusse a été placé en garde à vue, où il affirme ne se souvenir de rien, passablement alcoolisé au moment des faits. Il ne nie cependant pas les faits et s’excuse d’avoir eu une réaction aussi violente.

Une audience vient d’avoir lieu mais le prévenu y était absent. Le premier substitut, Olivier Zamphiroff, a requis un mois de prison : « Au-delà de la pression exercée, avec une intensité non déterminée, elle a dû être puissante. Car ce sont bien ses violences qui ont entraîné un jour d’ITT ». Le Biélorusse a finalement été condamné à 10 jours d’emprisonnement et à une amende de 75 euros.