Gironde: Déjà 46 morts sur les routes depuis le début de l'année

SECURITE ROUTIERE Selon un premier bilan de la préfecture, le nombre de morts sur les routes du département est en hausse de 16 % par rapport à 2017, même si l'accidentologie est en baisse...

Mickaël Bosredon

— 

Illustration d'un véhicule de gendarmerie intervenant sur un accident de la route.
Illustration d'un véhicule de gendarmerie intervenant sur un accident de la route. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

La préfecture de la Gironde va relancer une campagne de communication sur les dangers de la route. Selon le bilan du premier semestre 2018 qu’elle vient de diffuser, il y a eu 43 morts sur les routes du département, contre 37 l’an passé à la même époque, soit une hausse de 16 %. Au 16 juillet, le bilan passe même à 46 personnes décédées.

On dénombre pourtant moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période : 615 accidents contre 770 (- 20 %) et 180 blessés contre 240 (- 25 %). La préfecture relève que « 53 % des accidents mortels ont lieu en solo (un seul véhicule impliqué) et que les automobilistes représentent 63 % des victimes. »

Alcool et vitesse premières causes des accidents mortels

Parmi les causes principales des accidents mortels, on trouve d’abord la vitesse (12 cas) et l’alcool (12 cas également), puis l’inattention (11 cas). Mais « la circonstance aggravante d’un accident mortel reste la vitesse », insistent les autorités.

Une campagne de communication de grande ampleur intitulée « 80 morts par an sur les routes de Gironde, changeons nos comportements » a été lancée en décembre dernier. La troisième phase de cette campagne débutera le 1er août prochain et durera un mois.

>> A lire aussi : Limitation à 80 km/h: «Laissons les départements et les communes faire du cas par cas»