Paris: Malgré quelques dégradations et une rixe, pas d'incident majeur à déplorer

SECURITE Une douzaine de magasins ont été dégradés aux abords des Champs-Elysées et un homme a été grièvement blessé lors d'une rixe....

C.Po.

— 

Les débordements devant le Drugstore
Les débordements devant le Drugstore — Ludovic MARIN / AFP

L’enjeu était à la hauteur de l’événement. Dimanche soir, après la victoire des Bleus lors de la finale de la Coupe du Monde, plusieurs centaines de milliers de personnes se sont rassemblées au Champs-Elysées, mais également aux quatre coins de la capitale pour célébrer la victoire. Des festivités qui rimaient, pour les autorités, avec casse-tête sécuritaire.

« Compte tenu de la foule présente et des risques inhérents à ce type de situation et malgré des débordements inacceptables, on constate un bilan mesuré des atteintes aux biens et aux personnes », s’est réjoui ce lundi matin, dans un communiqué, le préfet de police, Michel Delpuech. Au total, 95 personnes ont été interpellées à Paris et 83 d’entre elles ont été placées en garde à vue.

Quelques poussées sur la fan-zone

Dans l’après-midi, quelques débordements ont été constatés aux abords de la fan-zone, dont la capacité maximale de 90.000 personnes a été atteinte une heure vingt après son ouverture. « Quelques individus hostiles qui voulaient rentrer dans la fan-zone ont cherché l’affrontement avec les effectifs CRS », note la préfecture. Trois gendarmes et un policier ont été très légèrement blessés lors des poussées sur les barrages.

Sur les Champs-Elysées, quelques exactions et un blessé grave dans une rixe

A peine le coup de sifflet final sifflé, plusieurs centaines de milliers de personnes ont remonté les Champs-Elysées dans « une ambiance festive », indique la préfecture. Toutefois, en fin de soirée, des groupes de casseurs s’en sont pris à une douzaine de magasins du secteur, notamment le Drugstore, la boutique du PSG et un Intermarché. Les devantures ont été brisées et des vols ont été commis à l’intérieur. Une superette a également été dévalisée près d’Opéra.

Une rixe a, par ailleurs, éclaté aux abords des Champs-Elysées, faisant un blessé grave. Vers 23h30, les forces de l’ordre ont fait usage d’engins lanceurs d’eau pour disperser les derniers fauteurs de trouble. Au total, 401 personnes ont été prises en charge par les pompiers et les secouristes dans ce secteur, l’essentiel pour des déshydratations.

Pas d’incidents majeurs en banlieue parisienne

En banlieue parisienne, malgré quelques prises à partie des membres des forces de l’ordre, aucun incident majeur n’est à déplorer, se félicite la préfecture.