Gironde: Une école primaire ravagée par les flammes, la piste criminelle envisagée

INCENDIE Quelque 300 mètres carrés de toiture ont été détruits, et huit classes impactées soit par les flammes, soit par les fumées et l’eau, seront inutilisables pour la rentrée…

H. B. avec AFP

— 

Illustration d'un camion de pompiers.
Illustration d'un camion de pompiers. — M.Bosredon/20Minutes

Les dégâts sont importants. Une école primaire a été partiellement détruite par le feu tôt samedi matin à Saint-Denis-de-Pile, près de Libourne (Gironde). La piste criminelle est envisagée, a-t-on appris de sources concordantes.

Une vingtaine de pompiers ont été mobilisés vers 6h30 et pendant près de trois heures sur l’école primaire, fermée et vide en cette période de vacances, et qui accueille en temps normal 17 classes et 370 élèves, a-t-on précisé auprès des secours et de la mairie, confirmant une information de France Bleu Gironde.

Huit classes impactées soit par les flammes, soit par les fumées et l’eau

Quelque 300 mètres carrés de toiture ont été détruits, et huit classes impactées soit par les flammes, soit par les fumées et l’eau, seront inutilisables pour la rentrée, a précisé à la maire de Saint-Denis-de-Pile, Fabienne Fonteneau.

Une partie du matériel pédagogique, du mobilier a pu être récupéré, mais du matériel numérique, vidéo notamment, a été perdu dans les classes les plus touchées, a-t-elle souligné. Neuf salles non impactées pourront ouvrir à la rentrée, mais des alternatives en préfabriqué devront être mises en place pour le reste des élèves.

Les premières constatations laissent envisager une action criminelle

L’enquête a été confiée à la gendarmerie de Libourne.

Selon des sources proches de l’enquête, les premières constatations laissent envisager une action criminelle : un foyer serait notamment parti du préau, où était entreposé du vieux matériel voué à l’enlèvement.