Tribunal de Paris: Le policier qui a frappé un détenu a été mis en examen et libéré sous contrôle judiciaire

JUSTICE Filmé en train de violenter un détenu, le policier avait été suspendu par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb et placé en garde à vue, jeudi…

B.C. avec AFP

— 

Le nouveau Palais de justice de Paris aux Batignolles. (Illustration)
Le nouveau Palais de justice de Paris aux Batignolles. (Illustration) — CHAMUSSY/SIPA

Le policier stagiaire qui a été filmé début juin en train de frapper un détenu dans l’enceinte du tribunal de grande instance (TGI) de Paris a été mis en examen samedi pour « violences » et libéré sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de source judiciaire. Placé en garde à vue jeudi après la révélation d’images de vidéosurveillance filmées dans l’enceinte du TGI, le montrant menottant puis frappant au sol un homme, ce policier a été présenté à un juge d’instruction qui l’a mis en examen pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ». Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer des fonctions au sein du tribunal et sur la voie publique, a précisé la source judiciaire.

Deux enquêtes ouvertes

Le policier avait été suspendu par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, jeudi. « Le ministre d’Etat a pris connaissance ce jour de l’existence d’une vidéo présentant un comportement violent et inadmissible d’un gardien de la paix stagiaire dans l’enceinte du Tribunal de grande instance de Paris. Le ministre d’Etat condamne avec la plus grande fermeté ce comportement inadmissible qui vient nuire à l’image de l’ensemble des forces de sécurité », avait fait savoir le ministère de l’Intérieur.

Quelques heures après la diffusion de ces images d’une durée de près de six minutes par le site La-bas.org, le parquet de Paris avait ouvert deux enquêtes : une première pour « violences par personne dépositaire de l’autorité publique » et « faux », et une seconde pour « introduction frauduleuse dans un système automatisé de données » en raison de l’extraction et de la diffusion des images de vidéosurveillance.