Gironde: Deux mineurs en garde à vue après l’agression d’un secouriste à Lacanau

FAITS DIVERS Les deux mineurs de 17 ans ont été placés en garde à vue pour « outrage et violences en réunion sur agent dépositaire de l’autorité publique » après l’agression d’un CRS secouriste qui s’est interposé alors qu’un baigneur était pris à partie…

E.P. avec AFP

— 

Le CRS secouriste aurait été roué de coups à terre.
Le CRS secouriste aurait été roué de coups à terre. — COUTIER BRUNO/SIPA

Lundi, des tensions ont eu lieu sur la plage de Lacanau qui accueillait sa première vague de touristes. Deux mineurs de 17 ans ont été placés en garde à vue après l’agression d’un CRS nageur sauveteur alors qu’il tentait de s’interposer entre une mère et son enfant et un groupe de jeunes qui les importunait, a raconté ce policier mardi.

« Une quinzaine de jeunes originaires de Talence chahutait sur la plage et jouait fortement au ballon en visant les baigneurs. L’un d’eux a trébuché sur un gamin d’une dizaine d’années qui jouait au bord de l’eau, le blessant à l’épaule. Sa mère est immédiatement intervenue pour le secourir. C’est alors qu’elle a été prise à partie » par le groupe de jeunes, a raconté ce policer.

« C’est pas la police qui va faire la loi ici »

Chargé de la surveillance de la plage, le CRS a tenté à son tour de s’interposer, déclinant sa qualité de policier. L’un des jeunes lui alors asséné un coup de poing sur la tempe, le faisant chuter, en s’écriant « c’est pas la police qui va faire la loi ici ». Le CRS a été roué de coups à terre avant d’être secouru par quatre de ses collègues.

Ils ont été aussitôt placés en garde à vue à la gendarmerie pour « outrage et violences en réunion sur agent dépositaire de l’autorité publique », a précisé la victime qui s’est portée partie civile.

Dans un communiqué de soutien à son collègue, le syndicat UNSA Police souligne que cet incident « démontre une nouvelle fois toute la nécessité d’avoir des fonctionnaires de police CRS sur les plages du littoral français ».

>> A lire aussi : Lacanau: La justice ordonne la démolition d’une villa de 500 mètres carrés en pleine forêt

>> A lire aussi : Aquitaine: Dix millions de touristes ont été comptés sur les plages en juillet et août 2017