Drôme: Il avoue avoir tué une auto-stoppeuse pour «savoir ce que ça faisait»

ENQUETE Le jeune homme de 22 ans s'est dénoncé pour prendre les devants...

C.G.

— 

Un jeune homme a a avoué avoir assassiné une auto-stoppeuse pour savoir ce que ça faisait d’ôter la vie. Illustration).
Un jeune homme a a avoué avoir assassiné une auto-stoppeuse pour savoir ce que ça faisait d’ôter la vie. Illustration). — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Il s’est présenté lui-même au commissariat de Montélimar (Drôme) pour s’accuser du crime. Un jeune homme de 22 ans a avoué le 21 juin, avoir tué une auto-stoppeuse d'une trentaine d'années qui souhaitait se rendre dans le Gard, et d’avoir ensuite balancé son corps, retrouvé deux jours plus tard.

Selon Le Journal du Dimanche, le suspect a livré une version glaçante, précisant qu’il avait conduit la victime à Sommières puis passé la journée avec elle et même une partie de la soirée. Mais au moment où elle lui aurait demandé de la laisser, il aurait saisi une dague de chasse qu’il conservait dans la portière de son véhicule.

« Une expérience très neutre »

Il se serait alors mis à la frapper à la carotide, au cœur et à la tête pour faire l'expérience d'une « découverte personnelle ». Le jeune homme aurait expliqué aux gendarmes recueillant sa déposition qu’il voulait ainsi savoir « ce que cela fait d’ôter la vie. » Et que cela faisait plusieurs années qu’il y pensait.

Déçu, trouvant même « l’expérience » « très neutre », le Drômois aurait alors décidé de se rendre, estimant que « cela ne valait pas le coup de recommencer » et qu’il préférait se dénoncer avant que les enquêteurs ne parviennent à le retrouver.

Le corps de la victime a été découvert le soir même, dans un terrain vague, sur les indications du suspect, qui a été mis en examen pour assassinat.