Trafic de drogue: Six personnes écrouées après un vaste coup de filet dans le sud-est

STUPEFIANTS Vingt-cinq personnes avaient été interpellées lundi dans une opération menée simultanément dans la Drôme, le Rhône, le Var, l’Isère et les Alpes-Maritimes…

20 Minutes avec AFP

— 

Photo d'illustration d'une saisie de drogue.
Photo d'illustration d'une saisie de drogue. — Police nationale

Joli coup de filet dans le sud-est. Six personnes ont été écrouées après le démantèlement d’un important réseau de trafiquants de drogue implanté dans la Drôme et la région lyonnaise lors d’une opération qui a mobilisé 350 gendarmes et policiers, a annoncé samedi la gendarmerie de la Drôme.

Vingt-cinq personnes, 23 hommes et deux femmes, âgées de 25 à 45 ans, avaient été interpellées lundi dans une opération menée simultanément dans la Drôme, le Rhône, le Var, l’Isère et les Alpes-Maritimes, a précisé la gendarmerie.

Près de 18 mois d’investigations

Sept personnes ont été mises en examen et une huitième, qui fait partie des personnes placées en détention, est poursuivie dans le cadre d’une comparution immédiate qui devait se tenir vendredi mais a finalement été reportée, selon la même source.

Cette opération s’est déroulée après 18 mois d’investigations après « une fusillade intervenue dans une discothèque ouverte illégalement à Etoile-sur-Rhône » (Drôme), a précisé le parquet de Valence dans un communiqué, ajoutant qu’il s’agissait d’une « filière d’écoulement et de production très importante de cannabis ».

Des bijoux, armes et véhicules également saisis

Les enquêteurs ont saisi environ 50.000 euros, des bijoux, des produits stupéfiants, des armes ou encore sept véhicules pour une valeur totale d’environ 120.000 euros et découvert « une très importante culture de cannabis (environ 450 pieds), qualifiée par les enquêteurs d’industrielle », selon le communiqué.

La gendarmerie de Côte-d’Or avait par ailleurs annoncé vendredi soir le démantèlement d’un trafic de cannabis, d’héroïne et de cocaïne dans le département. Dix personnes avaient été interpellées mercredi lors d’une opération mobilisant 90 gendarmes, cinq mises en examen et trois d’entre elles écrouées.