Agression d’un couple de policiers en Seine-et-Marne: Un deuxième suspect interpellé et placé en garde à vue

ENQUETE Cet homme, âgé de 24 ans, est le frère cadet d’un premier suspect qui avait été interpellé vendredi…

H. B. avec AFP

— 

Un véhicule de police. (Illustration)
Un véhicule de police. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

Le deuxième agresseur présumé d’un couple de policiers à Othis (Seine-et-Marne) a été interpellé et placé en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi  en Seine-et-Marne, a annoncé samedi le parquet de Meaux.

Ce suspect, âgé de 24 ans, est le frère cadet d’un premier suspect, âgé de 27 ans, qui avait été interpellé vendredi, a-t-on précisé de même source.

La piste de la vengeance privilégiée

L’agression s’est déroulée mercredi vers 21h. La brigadière et son compagnon sortaient de chez des amis chez qui ils avaient dîné. Ils ont été agressés par deux hommes, devant leur fille de trois ans. La policière s’est vu prescrire quatre jours d’interruption totale de travail, son compagnon quinze.

La piste de la vengeance, après une intervention à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est privilégiée par la police judiciaire de Meaux, qui a été saisie de l’enquête.

Vague d’indignation dans la classe politique

Cette agression a déclenché une vague d’indignation dans la classe politique. Après la révélation de l’affaire jeudi en fin de journée, le président de la République avait rapidement condamné cette agression. « Pas de mots assez durs pour l’ignominie et la lâcheté des deux voyous qui ont agressé (…) un couple de policiers en dehors de leur service sous les yeux de leur petite fille. Ils seront retrouvés et punis », avait déclaré Emmanuel Macron sur Twitter.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s’était ensuite lui aussi rapidement indigné d’une « lâche agression » et d’un « acte ignoble qui ne restera pas impuni ».