Nantes: Lycée, école, station-service, bar PMU... Le bilan des dégâts s'alourdit

VIOLENCES URBAINES Après la troisième nuit d'incendies et de dégradations volontaires dans plusieurs quartiers nantais...

Frédéric Brenon

— 

Le lycée Léonard-de-Vinci quartier Bottière à Nantes
Le lycée Léonard-de-Vinci quartier Bottière à Nantes — S.Salom-Gomis/AFP

Pour la troisième nuit consécutive, les quartiers nantais ont été marqués par des violences et dégradations volontaires. Des événements qui font suite au décès d’un jeune homme, mardi soir, tué par un policier alors qu’il tentait d’échapper à un contrôle au sein du quartier Breil-Malville, à l’ouest de la ville. Cantonnées au départ à des quartiers populaires parfois dits « sensibles », les émeutes se sont propagées à de nouveaux secteurs ces dernières heures. Et le bilan des dégâts s’alourdit considérablement.

Sur la seule nuit de jeudi à vendredi, huit bâtiments ont été dégradés et 52 véhicules incendiés, ont indiqué des sources policières et municipale. Quartier Bottière, le lycée Léonard-de-Vinci a été endommagé par un départ de feu criminel. Une partie de l’école maternelle Urbain-le-Verrier a été incendiée.

Une station-service visée par un début d'incendie à Nantes.
Une station-service visée par un début d'incendie à Nantes. - S.Salom-Gomis/AFP

Un peu plus loin, la station-service de la route de Sainte-Luce a fait l’objet d’une tentative d’incendie, rapidement circonscrite. Quartier Vieux-Doulon, un bar-brasserie PMU a été brûlé dans un centre commercial. Un commerce voisin a également été endommagé. Sur l’île de Nantes, un parking souterrain a été visé par un départ de feu.

Plus de 200 véhicules incendiés

Comme la veille, un cocktail Molotov a été lancé contre un fourgon de police dans la cour d’un commissariat de la banlieue de Nantes, selon la police. Aucun incident n’a en revanche été signalé dans le quartier du Breil, où une marche blanche en hommage à la victime s'est déroulée jeudi en fin d’après-midi au cours de laquelle les proches du jeune homme avaient appelé au calme.

Carcasses de voitures brûlées quartier Bellevue.
Carcasses de voitures brûlées quartier Bellevue. - S.Salom-Gomis/Sipa

Depuis mardi soir, plusieurs commerces, la bibliothèque, la maison de l’emploi, la mairie annexe, la maison de la justice et du droit ou encore un cabinet médical ont été incendiés aux Dervallières. Au Breil-Malville, un cabinet médical et des locaux associatifs ont été détruits par les flammes.

Des locaux associatifs réduits en cendres sur place centrale des Dervallières.
Des locaux associatifs réduits en cendres sur place centrale des Dervallières. - F.Brenon/20Minutes

A Malakoff, la maison de quartier (dont la bibliothèque-ludothèque) a été ravagée par les flammes, tandis que le bureau de Poste a été dégradé. Au Château de Rezé, la salle de spectacle la Barakason et deux commerces ont été victimes d’un début d’incendie. Plus de 200 véhicules ont été incendiés dans divers quartiers de l’agglomération nantaise depuis mardi soir.

>> A lire aussi : Jeune homme tué à Nantes: Le policier qui a ouvert le feu a été placé en garde à vue