Metz: «Toute la communauté LGBT+ est attaquée», l'exposition de photos de couples gays encore vandalisée

HOMOPHOBIE Après des dégradations sur l’exposition d’images de couples homosexuels dans le centre de Metz (Moselle) pour la troisième fois en un mois, le photographe Olivier Ciappi a réagi longuement…

B.P.

— 

Une des photos de l'exposition des
Une des photos de l'exposition des — Page Facebook / Olivier Ciappa.

Il y a eu les premiers tags, début juin. Puis les images arrachées ou déchirées dans la nuit du 27 au 28 juin. Trois jours plus tard, l’exposition de photos de couples homosexuels a été vandalisée pour la troisième fois en un mois dans le centre de Metz (Moselle). C’est ce qu’a annoncé avec regrets son auteur, Olivier Ciappa ce dimanche.

Comme ce dernier le souligne sur Twitter, « l’intégralité de (s) es photos des Couples Imaginaires au bord de la Moselle » ont cette fois été dégradées. Avant de réagir, plus longuement, sur sa page Facebook : « Ce n’est pas moi personnellement que l’on vise. C’est nous tous qui somment attaqués, toute la communauté LGBT +.»

« C’est exactement la même chose que les deux dégradations consécutives des passages piétons à Paris ou la banderole géante arc-en-ciel déchirée hier soir sur la façade de l’Assemblée nationale. Ces destructions, ces tags, ces dégradations sont des tentatives pour nous invisibiliser à nouveau, pour nous dire que nos couples ne doivent pas être dans l’espace public et doivent rester au placard », a réagi Olivier Ciappa.

« Nous n’avons pas l’intention de nous habituer »

Le photographe craint que ces actes homophobes ne soient banalisés. « Nous n’avons pas l’intention de juste nous habituer », ajoute-t-il. Avec l'association messine Couleurs gaies, organisatrice de l’exposition, une réunion doit être tenue à la mairie de la ville ce lundi, afin de trouver des moyens pour protéger ces photographies.