Un avion de la compagnie Easyjet.
Un avion de la compagnie Easyjet. — E.Provenzano / 20 Minutes

INCIDENT

EasyJet réagit après un violent incident à bord d'un avion et l'évacuation de ses passagers

« Nous ne tolérerons aucun comportement menaçant ou violent envers notre équipage et nous ferons le nécessaire pour que des poursuites soient engagées », a déclaré la compagnie aérienne…

L’altercation a été très violente. Un incident entre un passager et le chef de cabine a perturbé vendredi soir le décollage d’un avion de la compagnie EasyJet à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle de Paris, rapporte le tabloïd anglais The Sun. Tous les passagers de l’avion ont dû être évacués.

« Une arrivée avec deux heures de retard et un accueil lamentable à bord qui aboutit à des débordements de violence traumatisants pour tous les passagers à l’aéroport Charles-de-Gaulle. En termes d’expérience client, qu’en dites-vous EasyJet ? », s’est indignée Emmanuelle Dérisson, l’une des passagères qui a publié une vidéo de l'incident sur Twitter.

Les images montrent le plaquage au sol et le menottage d’un jeune homme par les forces de l’ordre. On aperçoit également un steward en pleurs, la chemise tachée de sang.

« Nous ferons le nécessaire pour que des poursuites soient engagées », a déclaré EasyJet

Selon le tabloïd anglais, l’incident s’est produit dans un contexte d’embarquement tardif. « Des gens ont bu de l’alcool dans le terminal pendant qu’ils attendaient l’avion », relate un témoin cité par le quotidien britannique. Quatre personnes se sont vu demander de sortir de l’avion à cause de leur comportement inapproprié, affirme le journal. C’est là qu’une cinquième personne a agressé un membre de l’équipage, lui donnant un coup de tête, selon The Sun.

Dans une déclaration publiée par plusieurs quotidiens britanniques, EasyJet a réagi à cet incident « extrêmement pénible pour l’équipage et les passagers à bord ». « Nous ne tolérerons aucun comportement menaçant ou violent envers notre équipage et nous ferons le nécessaire pour que des poursuites soient engagées. Nous faisons tout notre possible pour soutenir les membres d’équipage qui ont été soumis à ce comportement inacceptable », a indiqué la compagnie aérienne.

Décollage repoussé au lendemain

Dans une nouvelle déclaration publiée ce lundi, la compagnie a tenu à « apporter des éclaircissements ». « La police a dû intervenir pour sortir de l’avion quatre passagers en état d’ébriété, qui étaient très perturbés. Pendant ce temps, un cinquième passager que nous voyons dans la vidéo, s’est dirigé vers l’avant de l’avion pour donner un coup de tête à un membre de l’équipage, ce qui signifie que la police a dû revenir dans l’avion pour le retenir, » écrit EasyJet.

La compagnie condamne « une attaque non provoquée et un acte extrêmement agressif sur un de nos membres d’équipage ».

Le décollage a finalement eu lieu le lendemain de l’incident, samedi matin à 10h45. « Les passagers seront remboursés de toutes les dépenses raisonnables qu’ils ont engagées », a assuré la compagnie.

>> A lire aussi : Faut-il limiter la vente d’alcool dans les aéroports?

>> A lire aussi : Hérault. Un petit avion se crashe dans une forêt, le pilote de 76 ans est indemne

>> A lire aussi : Russie. Le crash d'un avion en février causé par les erreurs de son équipage