Corse: Un charge explosive activée devant un hypermarché Leclerc, «le plus grand de l'île»

FAITS DIVERS Les dégâts sont minimes. Michel-Edouard Leclerc dénonce un «acte d'intimidation» et déclare soutenir ses équipes en Corse...

J.S.-M. avec AFP

— 

Un hypermarché Leclerc, en 2016 (photo d'illustration).
Un hypermarché Leclerc, en 2016 (photo d'illustration). — G. Michel/SIPA

Les dégâts sont « très limités ». Mais une charge explosive a été activée dans la nuit de jeudi à vendredi devant l’entrée d’un hypermarché Leclerc. Présenté comme « le plus grand de Corse », il a ouvert mercredi, dans l’agglomération d'Ajaccio.

« L’engin a commencé à brûler devant une porte d’entrée, il n’a pas explosé mais c’est quand même une charge d’environ 300 grammes d’explosif », a déclaré le procureur d’Ajaccio Eric Bouillard.

Un « acte d’intimidation » ?

L’enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie et « pour l’instant il n’y a pas de revendication ». Cette grande surface de 9.000 m2 est au cœur d’un centre commercial de 77.000 m2 comportant 40 enseignes dans la galerie marchande. Le projet a nécessité un investissement de 100 millions d’euros.

Dénonçant « un acte d’intimidation », Michel-Edouard Leclerc a apporté son « amical soutien » vendredi à l’équipe du magasin d’Ajaccio, saluant dans un communiqué « un très beau magasin, dont notre enseigne est fière ».

Quatre enseignes de la grande distribution sont en concurrence dans cette zone commerciale de Baléone. En novembre 2017, un autre centre commercial de 55.000 m2, Atrium, comprenant une grande surface Auchan et 55 boutiques dans la galerie marchande, a ouvert ses portes à quelques centaines de mètres et était alors le plus grand centre commercial de l’île.

Déjà des évènements similaires en 2016, 2013 et 2012

Selon une source proche de l’enquête, un événement similaire, avec une petite charge artisanale et un rideau de fer endommagé, avait eu lieu en 2016 au moment de l’ouverture du Leclerc Drive d’Ajaccio.

En mars 2013, trois ouvriers travaillant sur le chantier de construction de la grande surface de bricolage Leroy Merlin à Ajaccio avaient été commotionnés dans un attentat.

Sujet sensible

La grande distribution avait également été la cible d’une série d’attentats le 9 septembre 2012 à Ajaccio et en Haute-Corse. Cinq magasins avaient été visés. Le Front de libération nationale de la Corse (FLNC) avait revendiqué ces actions, affirmant dans un communiqué que « le peuple corse n’a pas vocation à supporter les excès des appétits des grands actionnaires de la grande distribution ». Le FLNC a déposé les armes en juin 2014.

L’implantation des grandes surfaces est un sujet sensible en Corse, région française qui possède le plus grand nombre de supermarchés par rapport à sa population, un record dont se plaignent les commerçants traditionnels.