Tours: Un professeur du conservatoire suspendu après avoir évoqué l'affaire de pédophilie qui touche l'institution

VIOL L'enseignant a reconnu avoir évoqué avec les enfants la mise en examen et l’incarcération pour « viols » et « agressions sexuelles sur mineurs » d'un autre professeur...

L.Br.

— 

La façade du conservatoire de Tours, le 21 février 2018.
La façade du conservatoire de Tours, le 21 février 2018. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Il est dans l’attente d’un conseil de discipline. A Tours, un professeur de chant du conservatoire a été suspendu, révèle France Bleu Touraine ce jeudi. La mairie de la ville lui reproche d’avoir évoqué l'affaire de pédophilie qui secoue l'institution avec les élèves. En février dernier, un autre enseignant, le chef de chœur de la maîtrise, avait été mis en examen pour des viols commis sur ses élèves.

Selon le maire, le professeur a installé « un moment de parole » avec ses élèves, a eu des « attitudes » et des « propos déplacés ». Des éléments « suffisamment importants » pour justifier une suspension, explique la mairie. Dans une lettre datée du 4 juin, l’enseignant a été notifié de sa suspension immédiate jusqu’à la prochaine convocation d’un conseil de discipline.

Retraite anticipée

L’enseignant a reconnu avoir évoqué avec les enfants la mise en examen et l’incarcération pour « viols » et « agressions sexuelles sur mineurs » du chef de chœur de la maîtrise de l’institution. Selon le parquet de Tours, le suspect, âgé de 60 ans, a également été mis en examen pour « administration de substances nuisibles ».

Ce professeur de chant, aujourd’hui derrière les barreaux, fabriquait lui-même des pilules, notamment à base de somnifères, qu’il faisait prendre à des élèves en assurant qu’ils éviteraient ainsi de contracter « des maladies ou des rhumes des foins », a indiqué le procureur de la République de Tours Jean-Luc Beck. Le rôle exact de ces pilules devra être déterminé lors de l’instruction.

Le professeur de chant ne regrette pas son choix d’avoir évoqué le sujet avec les jeunes musiciens. « J’ai fait mon devoir, ces enfants avaient besoin de parler », estime l’enseignant suspendu. Il a demandé à partir plus tôt à la retraite, cela devrait être effectif en octobre prochain.

>> A lire aussi : Moulins. Un professeur de chant condamné à seize ans de réclusion pour «viols et agressions sexuelles sur mineurs»

>> A lire aussi : Viols dans la Sambre. «Les victimes n’ont jamais pu tourner la page car elles savaient que l’auteur rôdait encore»

>> A lire aussi : Eure. Un homme interpellé pour des viols commis il y a quinze ans