La Réunion: Les mules recrutées sur Snapchat cachaient la cocaïne dans leurs parties intimes

TRAFIC Deux « mules », de nationalité française, ont dissimulé 275 grammes de cocaïne « dans une cavité naturelle », selon les termes de la direction des douanes…

20 Minutes avec agence

— 

Cocaïne, illustration.
Cocaïne, illustration. — DHOME/SIPA

Les douaniers de l’aéroport Roland-Garros de Saint-Denis (La Réunion) ont saisi 272 grammes de cocaïne, samedi 23 juin. Deux passagères d’un vol en provenance de la métropole avaient placé la drogue « dans une cavité naturelle », a indiqué la direction des douanes.

La valeur de la marchandise, dissimulée dans les parties intimes des voyageuses, est estimée à plus de 20 000 euros, précise le site Clicanoo.

Trahies par une odeur de cannabis

Un chien des douanes a repéré les deux jeunes femmes, de nationalité française, alors qu’elles attendaient de récupérer leurs bagages. L’animal aurait en fait détecté l’odeur du cannabis fumé par les deux suspectes avant d’embarquer pour La Réunion, et non la cocaïne. La drogue a été découverte quand les passagères ont été fouillées.

Les forces de l’ordre réunionnaises soupçonnent les passeuses d’avoir participé à un vaste trafic de cocaïne aux méthodes bien rodées. Les responsables recruteraient sur le réseau social Snapchat des jeunes filles au profil similaire.

Une information judiciaire devait être ouverte pour tenter d’identifier l’organisateur du voyage et le fournisseur de la cocaïne. Les suspectes ont été conduites à l’hôpital afin que les autorités puissent récupérer la drogue. Elles ont ensuite été placées en garde à vue.

>> A lire aussi : Bretagne: Le phénomène des «mules» de Guyane inquiète les douanes

>> A lire aussi : Bordeaux: Arrêté à l’aéroport avec 66 boulettes de cocaïne dans l’estomac