Douai: Les policiers démantèlent une équipe de voleurs de voitures

VIOLENCES Les policiers de Douai ont interpellé trois personnes, suspectées d’avoir volé plusieurs véhicules en France et en Belgique…

Thibaut Chevillard

— 

 Les policiers ont interpellé les trois suspects les 18 et 19 juin derniers (photo d'illustration).
Les policiers ont interpellé les trois suspects les 18 et 19 juin derniers (photo d'illustration). — PATRICK KOVARIK / AFP
  • Trois personnes suspectées d’avoir volé des voitures en France et en Belgique ont été interpellées les 18 et 19 juin derniers.
  • Le plus âgé des suspects a été condamné à 30 mois de prison ferme.

« Pour un commissariat de sécurité publique, c’est une très belle affaire, ce n’est pas tous les jours qu’on traite ce genre de dossier », se félicite la commissaire divisionnaire Céline Kichtchenko, à la tête du district de police de Douai (Nord). Les enquêteurs qui travaillent sous ses ordres ont récemment démantelé une équipe de malfaiteurs qui commettaient des vols de voitures en France, mais aussi sûrement en Belgique.

Retour en arrière. Entre les mois de mai et octobre 2017, les policiers constatent que plusieurs véhicules ont été volés dans le douaisis, soit de façon violente - un « car-jacking » - soit au domicile des victimes - un « home-jacking ». Ils remarquent aussi que des faits similaires ont eu lieu en Belgique. Un informateur va les mettre sur la piste de cette équipe, composée d’un homme majeur, déjà connu de leurs services, et de deux mineurs.

30 mois de prison ferme

Les voitures volées étaient maquillées afin d’être revendues. Les enquêteurs soupçonnent également ces trois personnes d’avoir recelé au moins huit véhicules, fournis par un autre individu qu’ils ne sont pas encore parvenus à identifier. Les 18 et 19 juin derniers, ils se rendent aux domiciles des suspects, près de Douai, afin de les interpeller.

En garde à vue, le plus âgé des suspects craque et reconnaît les faits dont il est accusé de ce côté de la frontière. Jugé en comparution immédiate, il a écopé d’une peine de 30 mois de prison ferme. Les deux mineurs comparaîtront quant à eux prochainement devant un juge pour enfant.

>> A lire aussi : Pas-de-Calais: Les polices du monde entier mobilisées pour un ado malade

>> A lire aussi : Paris: La «colline du crack» de la porte de la Chapelle évacuée par la police