Lorraine: Mis en examen à 17 ans pour avoir partagé des vidéos de propagande sur le djihad

ENQUETE Soupçonné d’avoir partagé des vidéos de propagande fin 2017, un adolescent de 17 ans de l’agglomération messine (Moselle) a été mis en examen pour recel d’apologie du terrorisme avec deux de ses proches…

B.P. avec AFP

— 

Un adolescent de 17 ans et deux de ses proches ont été mis en examen à Metz pour recel d'apologie du terrorisme. Illustration
Un adolescent de 17 ans et deux de ses proches ont été mis en examen à Metz pour recel d'apologie du terrorisme. Illustration — C.ANGER

Les trois personnes ont été mises en examen le 22 juin par le parquet de Metz (Moselle) pour recel d’apologie du terrorisme. Parmi eux, un adolescent de 17 ans, ainsi que sa sœur et son beau-frère, selon les informations de France Bleu Lorraine Nord ce week-end.

D’après la confirmation du procureur de la République auprès de l’AFP, le jeune homme aurait partagé des vidéos sur le web. Il s’agirait, de nouveau selon la radio, d’images de propagande sur le djihad - dont certaines, violentes - téléchargées sur son portable puis relayées fin 2017.

Les trois personnes sous contrôle judiciaire

Présentées comme des habitants de l’agglomération messine, ces trois personnes de 17, 25 et 30 ans ont été placées sous contrôle judiciaire. Après avoir été entendu par un juge, l’adolescent aurait ensuite été placé dans un foyer.

Sa sœur, qui a donné son nom au contrat du téléphone, et son beau-frère ont aussi été remis en liberté. Ils se défendent tous les deux de toute radicalisation.