Attentats de janvier 2015: Un homme interpellé dans le cadre du volet armes de l'enquête

TERRORISME Cet individu, âgé de 37 ans, avait été en prison avec Amedy Coulibaly. La justice se demande s’il a pu aider le terroriste à se procurer des armes…

Thibaut Chevillard

— 

Les portraits d'Hayat Boumeddiene et Amédy Coulibaly diffusés par la police
Les portraits d'Hayat Boumeddiene et Amédy Coulibaly diffusés par la police — Police française
  • Un homme âgé de 37 ans a été interpellé mardi par les policiers de la Sdat.
  • Les enquêteurs se demandent s’il a pu aider Amedy Coulibaly à se procurer des armes.

Trois ans et demi après les attentats qui avaient touché la rédaction de Charlie Hebdo et le supermarché Hyper Cacher à Paris en janvier 2015, l’enquête se poursuit. Un homme né en 1980 a été interpellé ce mardi en région parisienne par les policiers de la Sdat – sous-direction antiterroriste de la police judiciaire – et a été placé en garde à vue sur commission rogatoire du juge d’instruction, apprend 20 Minutes de sources concordantes, confirmant une information de BFM TV.

Un codétenu d’Amedy Coulibaly

Cet individu est soupçonné d’avoir aidé Amedy Coulibaly, le terroriste qui a tué, les 8 et 9 janvier 2015, une policière municipale à Montrouge et quatre clients de l’hypermarché de la porte de Vincennes, à se procurer des armes, indique une source proche du dossier. Selon nos informations, cet homme – qui avait été fiché dans le passé mais qui ne l’est plus aujourd’hui – avait rencontré Amedy Coulibaly en prison et avait gardé contact avec lui.

Sa garde à vue était toujours en cours ce jeudi. Elle peut durer 96 heures. Néanmoins, selon une source proche du dossier, elle devrait prendre fin rapidement. Il s’agit en effet, selon un enquêteur qui appelle à la prudence, de « fermer une porte ». Déjà, en janvier dernier, quatre hommes âgés de 30 à 36 ans avaient été interpellés, eux aussi soupçonnés d’avoir fourni des armes aux djihadistes. Ils avaient été libérés au terme de leur garde à vue.

14 personnes mises en examen

Les juges d’instruction espèrent pouvoir terminer leur enquête prochainement. En tout, 14 personnes ont été mises en examen, la dernière l’a été le 24 octobre 2017. Parmi elles, 13 personnes ont été écrouées et une personne a été placée sous contrôle judiciaire.

>> A lire aussi : Attentats de janvier 2015. Quatre personnes en garde à vue dans l'enquête sur la fourniture des armes utilisées

>> A lire aussi : Attentats de janvier 2015. Où est passée Hayat Boumeddiene, l'épouse d'Amedy Coulibaly?