Orne: Il crible de plombs le chien de ses voisins car l’animal «le gênait»

CRUAUTE Un ancien élu de Montreuil-au-Houlme (Orne) aurait tué le jeune labrador de ses voisins de plus de 150 plombs…

20 Minutes avec agence

— 

Un retraité a tiré plus de 150 plombs sur le chien de ses voisins. (Illustration).
Un retraité a tiré plus de 150 plombs sur le chien de ses voisins. (Illustration). — SUPERSTOCK45345493_000001

Agacé par le chien de ses voisins, un homme a tué l’animal d’une centaine plomb à Montreuil-au-Houlme ( Orne). Ce retraité âgé d’une soixantaine d’années est un ancien élu de la commune, rapporte ce jeudi Normandie-Actu.

Un message sur le répondeur

Le vendredi 1er juin, les propriétaires d’un jeune croisé labrador trouvent, en rentrant à leur domicile, un message sur leur répondeur d’un de leurs voisins. Celui-ci leur dit avoir « tué le chien en pensant tirer sur un ragondin » et demande qu’on le rappelle.

La propriétaire de l’animal se rend alors chez lui pour demander de plus amples explications. « Il m’a dit : "J’ai fait une connerie" », se souvient-elle. L’homme explique qu’il aurait tiré sur le chien, près d’une mare, en pensant tuer un ragondin.

Plus de 150 plombs retrouvés

La propriétaire a du mal à comprendre que l’on puisse « confondre un chien de couleur blanche et de 30 kg avec un ragondin ». Le lendemain, elle décide donc de confier la dépouille de l’animal à un vétérinaire. « On a retrouvé 101 plombs dans la tête, 47 dans le thorax et 8 dans l’abdomen », raconte-t-elle.

Quelques jours plus tard, le couple dépose plainte à la gendarmerie. Le voisin reconnaît au cours de sa garde à vue avoir « tué volontairement le chien » car celui-ci le « gênait ». La Fondation assistance aux animaux a décidé de se constituer partie civile. Elle espère que les faits seront qualifiés « d’acte de cruauté par la juridiction ». Dans ce cas, l’homme risque deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

>> A lire aussi : Nord: Ils volaient des chiens et les revendaient sur internet

>> A lire aussi : Rouen: Le tueur en série présumé de chats et de chiens voulait «sauver les oiseaux»

>> A lire aussi : Nord: Il se fait arracher un morceau de mollet par son propre chien